balade dessinée

Claire et Le bas chantenay
26 juin, 2017, 16:26
Classé dans : carnet a dessins

Le Bas-Chantenay  est voué à accueillir l’arbre aux hérons, nouveau fer de lance de « l’attractivité du territoire » nantais,   et on imagine mal qu’ il puisse ne pas transformer le quartier, puisque tel est son but. Un parking bohème en bord de Loire, pas loin du centre ville, ça fait tâche. Plus de marges sur les pages qui s’écrivent. En allant croquer en ces lieux l’été dernier  je n’imaginais pas que ces dessins deviendraient un jour collectors.

 

bas chantenay

 

 

 

parking bas chantenay

 

 

 

 

bas chantenay

 

 

 

bas chantenay

 

 

 

 

bas chantenay

 

 

 

bas chantenay

 

 

 

 

bas chantenay

 

 

 

Un mois après cette séance de dessins, j’invitais Claire à un petit après midi croquis au même endroit. Claire est l’une de ces personnes un peu agaçante qui se met au dessin et dit donc, à qui veut l’entendre,  « je ne sais pas dessiner » . Tu parles Charles. 1er arrêt du côté de la gare  et voilà la madame qui vous sort un dessin joliment dit,  avec un ton personnel et original en deux coups sans férir tandis que le monsieur à côté sue pour faire un dessin honnête, mais sans vraie facture. Tu es pardonnée Claire mais ne recommence pas !

.

gare chantenay

gare chantenay

bas chantenay



Un merveilleux voyage
15 juin, 2017, 9:39
Classé dans : Récit

Voici la proposition que j’ai faite pour le dernier numéro de notre fanzine « bubble gomme » , cinquième du nom, de l’association « bd à bord « .

 

case 1

 

 

 

case2

 

 

case3.

 

 

case4

 

 

case5

 

 

 

case6

 

 

case7

 

 

case8

 

 

case9

 

 

case10

 

 

case11

 

 

case12

 

 

 

démon

 

 

statistiques

 

 

monstre

 

 

quand ça finit ?

 

 

jet shoes

 

 

fin du boulot

 

 

 

case 19

 

 

 

kormorans

 

 

 

en vol

 

 

de haut

 

 

arrivée a vegetown

 

 

appartement

 

 

forêt

 

 

songeur

 

 

bonheur

 

 

douce nuit



Chaleur souveraine
1 juin, 2017, 17:37
Classé dans : carnet a dessins

Je ne remercierai jamais assez cette jeune fille qui, tandis que je croquais ce paysage, s’arrêtât un instant et me dit :  » c’est beau ce que vous faites, c’est vraiment très beau ». Merci à toi jeune inconnue , car il n’est de beau dessin que celui qui est vu, et apprécié, et pour l’homme qui doute chaque regard complice vaut comme affirmation, et incite à poursuivre ce chemin non balisé.

 

bords de sèvres

 

 

sèvres

 

 

 

 

bords de sèvres

 

 

 

grotte



Ah les beaux jours !
19 mai, 2017, 19:01
Classé dans : carnet a dessins

 

quai.versailles.

 

 

 

 

masque.terrasse.

 

 

 

 

en terrasse

 

 

 

liseur.quai.

 

 

 

 

groupe.terrasse.

 

 

 

 

héron

 

 

 

 

homme à la grue

 

 

 

 

bateau.pinceau.

 

 

 

 

beaux jours

 

 

 

 

couple trentmoult



Ulysse les chants du retour
8 mai, 2017, 12:12
Classé dans : critiques

ulysse.

Voilà un mariage réussi d’intelligence du texte et de beauté des images. A l’instar de bien d’autres auteurs de bd ( de Pichard à Hugo Pratt )   Jean Harambat interroge le mythe d’Ulysse à la manière d’une enquête où apparaissent des spécialistes ( Jacqueline de Romilly, François Hartog  ) ou des figures moins attendues ( Jean Paul Kaufmann, Pierre Michon  … liste non exhaustive ! ) qui ponctuent le récit de leurs analyses , de leur sensibilité, et lui donnent de la profondeur.  La bd fait surtout la part belle à  l’historien et anthropologue Jean-Pierre Vernant qui est peut être l’autre héros de cette histoire et auquel le livre rend un touchant hommage.

De retour à Ithaque, Ulysse-le-mendiant  ne reconnait plus son île. Il doit reconstruire son identité, redevenir lui-même, et c’est par la « métis » – l’intelligence faite d’astuces et de dissimilations  -  qu’il y parvient. Reconnu tour à tour par son fils, son chien, sa servante il remet en place l’assemblage des pièces qui le compose … jusqu’à Pénélope. L’Odyssée  célèbre alors  « l’homophrosuné », la communauté de destin et de sentiment, toujours vive  malgré les vingt ans d’absence.

 

ulysse roi d'Ithaque

 

Jean Harambat a travaillé son sujet et cela se sent. Son approche sensible du mythe transparait  dans un scénario construit avec intelligence, tel l’agencement d’un puzzle. On songe parfois à un essai illustré. Son style très personnel, simple,  semi réaliste, inspiré en parti des vases grecs de l’époque antique, va à l’essentiel.  Il est servi par de belles couleurs  ( L’auteur parle lui – même de «  palette mycénienne » ) qui rappellent les lumières méditerranéennes. Il ne manque plus que les odeurs …

Le temps, l’identité, l’amour,  première ébauche d’une psychologie de soi … J.Harambat explore la  richesse du mythe qui nous parlant d’Ulysse nous parle de nous, de la fragilité du lien, de la vie, d’un homme qui est «  soi et les autres » ( Vernant ). Une grande BD.

 

ulysse paysage


12345...55

culturac |
Coli'Anne |
Parcours d'artistes de la V... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | graphes du 91
| caloucalou
| theo972