balade dessinée

40 days dans le désert B de Moebius
19 août, 2009, 23:05
Classé dans : critiques

40 DAYS DANS LE DESERT B de Jean Giraud / Moebius.

40 days dans le désert B de Moebius dans critiques moebius

     Un Format à l’italienne, assez inhabituel , un espace improbable ( le désert B ), une énonciation franco-anglaise pour une temporalité singulière, presque christique ( 40 days … ) et une ( quasi ) absence de textes : L’ovni (re)publié aux éditions Stardust ouvre d’emblée sur un univers profondément original, déconcertant, unique. Bref, un livre de Moebius.

moebius3.jpg

           S’agit –il encore de Bande dessinée ? On y chercherait en vain un récit où l’on suivrait de manière linéaire le déroulement d’une intrigue jusqu’à la chute finale. Le livre ressortirait plutôt du genre du carnet – qu’il revendique – ou du tableau , sorte de déclinaison multiple sur un thème de départ . On y trouvera cependant la récurrence d’un personnage – un archer, sorte de yogi ( ? ) – d’objets, de lieux, et les planches finales suggèrent qu’on a bien eu affaire à une  » histoire  » … mais dont le lecteur n’aura pas les clefs, ou toutes les clefs. Reste , pour lui , à s’abandonner à l’imaginaire, seul vrai sujet de ce grand livre.

moebius4.jpg

     Car pour peu que l’on renonce à toute idée de compréhension – au vrai un peu vaine – demeure la jouissance de s’immerger dans un  » livre monde  » , un univers en soi où les repères connus disparaissent pour ne plus retenir que la justesse d’un trait à nul autre pareil – sans crayonné ! – où chaque image est à contempler, à admirer, où s’exprime un sens hors pair de la composition et une imagination fertile, extra-ordinaire au sens propre du terme. Un livre où l’on nous perd à dessein.

     Le personnage du Yogi ( l’auteur lui-même ? ) incarne les possibilités infinies de l’imaginaire et il n’est peut être pas abusif de voir dans  » 40 days dans le désert B  » comme un éloge du dessin, seul capable par sa puissance d’évocation de nous emmener loin, très loin … au – delà, dans un monde à soi, libérée de toute entrave formelle. C’est un plaisir rare que d’y pénétrer.

moebius5.jpg


2 commentaires
Laisser un commentaire

  1. mitchul

    Ca me démangeait de me procurer cet ouvrage, mais aux vues de ton superbe commentaire, ça ne va pas tarder… Moebius for ever !

    Dernière publication sur Me, myself and I : Tu sais ce qu'on raconte... - Gilles Rochier & Daniel Casanave (Warum, 2017)

  2. nantua

    Merci l’ami ! Fonce dans ce bouquin, tu m’en diras des nouvelles !



Laisser un commentaire

culturac |
Coli'Anne |
Parcours d'artistes de la V... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | graphes du 91
| caloucalou
| theo972