balade dessinée

L’écho du ciel ( episode 2 )
15 octobre, 2020, 14:34
Classé dans : L'écho du ciel

 

Ce jour d’April 756,  l’Echo du ciel survolait la mer d’Arasse. Le vaisseau était libre de tout passager et rentrait à  son port d’attache  après une longue mission.

dirigeable face au soleil

 

 

 

Le voyage se passait bien : la vitesse de croisière était de 80  kilomols ,la température de 70 gredés, le vent à charge portante de 120 millitibares. Des conditions optimales.

dirigeable

 

 

 

Pourtant le front du capitaine était barré de rides graves, dissimulant mal des pensées soucieuses, inhabituelles chez le vieil homme.

achap.inquiet.2

 

 

 

Comme si ses pensées prenaient forme,  ses traits s’animent en un instant et son regard est saisi de surprise.

capitaine achap étonné

 

 

 

Devant lui un phénomène stupéfiant se produit :  une coulée noire  surgit du ciel et rejoint l’océan en un éclair.

colonne noire

 

 

 

Suspendue un temps entre ciel et mer, la colonne s’écrase enfin sur les flots, envahissant l’espace alentour de noires ténèbres.

colonne s'effondre

 

 

 

Une barrière.

nuage noir barrière

 

 

 

Le Capitaine sait qu’on ne sait rien sur ce nuage. Tout le monde le craint car personne n’en est jamais revenu. Le célèbre pilote John Ranquedal se targua d’être le 1er à le défier. Il reste de lui une photo.

john ranquedal tentative de traversée

John Ranquedal, peu avant sa tentative de traversée du nuage noir.

 

 

 

Et une veuve inconsolable.

une veuve inconsolable

Josephine Ranquedal lors de la surprise party organisée par le comte strodof en hommage au disparu.

 

 

 

D’où venait – il ? Que cachait-il ? Pourquoi disparaissait il pendant des siècles  pour réapparaître subitement sans s’annoncer ? Les savants les plus éminents  ne pouvaient qu’avouer leur impuissance .

savants éminents

 

 

 

Le professeur Van Doonguen avait bien tenté, un temps, d’en comprendre les mécanismes , mais sa reconstitution du phénomène, présentée à l’académie des sciences de Versaugue ne rencontra que des moues dubitatives, voire une certaine hostilité.

avant

 

 

 

A raison semble-t-il .

après

 

 

 

 

Mais  tous, savants ou ignorants, étaient saisis d’effroi devant le souvenir ancien de la destruction de Fort Brune en 389 post Kim Wilde,  telle que la narrait la chronique de Remy l’ancien .

enluminure

 

 

 

Le nuage noir. Il était là, devant lui. Pourtant le navire ne dévie pas de sa route  et, au contraire, oblique résolument  vers la source inquiétante.

l'entrée dans lenuage

 

 

 

Au fond de la cabine de pilotage un jeune homme, tapi dans l’ombre,  observe la manœuvre avec inquiétude.

au fonds de la cabine

 

 

Et bondit :

- Par pitié capitaine ne commettez pas l’irréparable, nous pouvons encore faire demi-tour !

-Les dés sont jetés petit, le nuage avance vite, trop vite. Il est rapide, étonnamment rapide. Le fuir n’a aucun sens. Je ne fais pas de bon ou de mauvais choix, je fais la seule chose à faire : avancer.

non capitaine !

 

 

 

 

Le nuage est un mystère, certes, mais ne faisons pas parler notre peur, ou alors c’est nous qui nous perdrons. Nous verrons bien, une fois à l’intérieur, à quoi nous en tenir. Tout ira bien petit, tout ira bien.

on y va

 

 

 

Le jeune homme ne peut s’empêcher de sourire en entendant les paroles du capitaine. Il se souvient de  sa rencontre avec lui et de cette phrase, toujours la même :

tout ira bien petit

 

 

 

Tout ira bien petit … tout ira bien.

tout ira  bien petit tout ira bien

 

 

 

«  Petit »,  c’était Julien, dans l’état-civil.  « Jul » pour les intimes. Un habitué des quais dès son plus jeune âge.

sur les quais

 

 

 

LA ciTé méCano de Worluf était, à cette époque, le centre de maintenance de la plupart des vaisseaux qui circulaient sur le continent ouest.

cité mécano

 

 

 

Jul était orphelin  et traînait dans les abords de la ville haute où il vivait  de petits boulots

vol

 

 

 

Mais il commençait à se lasser de cette vie précaire et aspirait à une autre destinée.

fuite

 

 

Pour certains la première rencontre avec un ami se fait par un sourire, un échange de regards, une plaisanterie … Pour Jul, elle prit la forme de deux mains puissantes et impératives.

arrêté

 

 

 

Pour quelle raison le capitaine prit-il sous son aile ce juvénile travailleur ? Nul ne le sait.

caché

 

 

 

Mais il se passa assurément quelque chose entre ces deux-là.

discusion animée

 

 

Tout dans cet homme plaisait à Jul  : sa jovialité, sa légèreté, son goût pour l’autre, et le vieil homme voyait sans doute en lui une part de sa jeunesse insouciante.

discussion dans la rue

 

 

 

Jul fut engagé tout de suite comme « mousse » et au soir naissant il savait que son destin s’était ouvert à tous les possibles…

les quais lanuit

 

 

 

Et le possible ressemblait ce jour là à des volutes menaçantes .

entrer dans le nuage noir

 

 

 

 

Et soudain, le noir.

entrer dans le nuage noir

 

 

 

 

noir.

à suivre ….

 

 

 

 


3 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Roulé

    Incroyable… Merci mon ami. J’en suis toute émue. Bravo! La suite! La suite!

  2. Gaël

    J’adore !!!
    Y a plus qu’à nous faire une suite.
    Superbe !

  3. nantua

    Merci merci les amis



Laisser un commentaire

culturac |
Coli'Anne |
Parcours d'artistes de la V... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | graphes du 91
| caloucalou
| theo972