balade dessinée

la berge
17 septembre, 2016, 20:17
Classé dans : journal

 

Je crois que je vais rester sur la berge. C’est mieux comme ça, c’est plus calme.

 

arbres Loire

 

 

 

 

erdre oiseau

 

 

 

arbres erdre

 

 

 

chapelle chantrerie erdre

 

 

 

 

erdre pont

 

 

 

 

arbres erdre ombres

 

 

 

erdre oiseaux.

 

 

 

 

erdres.voiles;



Les cimes
14 mai, 2016, 17:57
Classé dans : journal

En ce jour un peu particuliers, il me semblait qu’il ne pouvait y avoir de bonheur que volontaire.

 

les cimes

 

 

 

 

 



Pause
16 janvier, 2016, 13:16
Classé dans : journal

 Je poursuis patiemment mon histoire de Montgolfière dont j’ignore absolument où elle va me mener, même si j’ai quelques pistes. ça tombe bien puisqu’il y est question d’errance.  C’est ma petite odyssée à moi. Le scénario se construit à l’envie : là une petite touche d’humour, là un personnage à creuser, et chaque idée en entraine une autre. Je vais appuyer cependant sur le bouton  » pause  » histoire de mieux savoir où je vais.

 

vagues

 

 

esquisse.

 

 

 

surprise party

 

 A côté de ces travaux d’hiver le carnet est toujours en bandoulière et le temps assez clément autorise quelques sorties. Si d’aventure il pleut,  restent les pubs et ses clients ou les tramways bondés…

 

homme au portable

 

 

 

péniche erdre

 

 

Et puis l’inspiration étant un peu en panne, je tente une forme de dessin plus simple, plus spontanée, dans des petites cases en gaufrier – mais pas toujours . C’est un peu un labo où je teste et farfouille le trait. Il s’agit de dire les choses vites. Journal du quotidien, petites choses vécues, ou aperçues, me remémorant des paysages , des visages et les croquant au mieux : pardon à ceux que je vais offenser ci-dessous et qui se reconnaîtraient !  Parfois le crayon vagabonde et c’est  l’imaginaire qui parle.

 

et merde

 

 

yol

 

 

ambiance

 

 

ile

 

 

 

potes

 

 

des mondes

 

 

 

drinké

 

 

 

john

 

 

 

diner

 

 

 

vol

 

 

 

vélo péniche

 

 

 

starwars

 

 

 

rochers eau

 

 

 

simple

 

 

route vitesse

 

 

père fatigué

 

 

croquer

 

 

remué

 

 

pluie sur nantes

 

 

finalement

 

 



fragments
11 novembre, 2015, 20:50
Classé dans : journal

 

voiture

vue sur blois

caffè labo

croquis

maison blois

mariés

ordinateur jeu

lecture

maison avaray

tapis de feuille

centrale

campagne

monde carré

diner

nuit tombante

croquer dans le train

coquis train



Charlie six feet above
8 juillet, 2015, 14:27
Classé dans : journal

 

- Et toi ? Qu’est ce que tu as ressenti ?

- Rien, ça ne me parle pas, ça ne me dit rien. Quelque chose me gêne, c’est tout.

 

arrivée.tramway2

 

 

-  Moi je me sens en deuil, on m’a volé des amis.

-  « Je suis Charlie » , jusqu’où ? Jusqu’où ça me touche ?

 

entrée.tramway

 

 

- C’est violent, c’est cru, on bascule dans autre chose.

- Dans autre chose  vraiment ? Rien ne change : ça fonctionne. C’est la même routine, c’est désespérant. ça interroge.

 

allée tramway

 

 

- Qu’est ce qu’il y a qui ne va pas ?

- Moi je me sens mal. Comment on peut avoir confiance en l’autre désormais ? On m’invite à avoir peur. ça me dérange.

 

regard.garçon

 

 

- Et comment on fait pour vivre ainsi ? Si c’est la frousse qui commande, alors c’est mal barré. Est ce que je dois me méfier d’elle ?

 

la jeune fille et la vieillarde le tramway

 

 

- Ou de lui ?

 

portable

 

 

- J’ai pas peur, c’est ce que voudraient les assassins , mais je suis en colère. J’en ai marre des cons, j’en ai marre de la connerie humaine.

- On veut nous diviser, ça sent mauvais. Faut être orgueilleux, faut rien céder.

 

type à lunettes tramway

 

 

- Il paraît que les crises sont salutaires, peut être que de cette tambouille sortira du bon ? Peut être qu’on donnera les bonnes réponses ?

 

chinoise.portable

 

 

- C’est mal barré. On a tout eu, tout ce qui était le plus prévisible, le mieux balisé, le plus facile.

- Des phrases creuses, des unanimités feintes, des réponses médiatiques.

 

fille songeuse tramway

 

 

- Qu’est ce que tu vas faire ?

- Dessiner, peut être, si j’y arrive. Et toi ?

 

regard.fenêtre

 

 

- Relire tout Cabu et Wolinski.

- J’en ai même pas dans ma bibliothèque.

 

passante

 

 

- Marre de cette histoire, marre d’en parler, marre d’y penser, envie de cocooner, rester chez soi.

- Je comate devant « six feet under » , hasard de la programmation.

 

télé dans le tramway

 

 

2 février, 23 heures, dialogue :

 

dialogue

 

 

- « Rien n’a aucun sens, c’est ça qu’il faut comprendre ? »

- « Ne sors pas ces conneries existentialistes. J’attends mieux de toi. L’essentiel est juste devant toi. »

 

dialogue1

 

 

- « Désolé , je ne vois rien »

- « Tu n’es même pas reconnaissant n’est ce pas ? »

 

dialogue2

 

 

- « Reconnaissant ? Pour la plus affreuse expérience de ma vie ? »

 

dialogue.essai

 

 

 

- « Tu t’accroches à ta douleur comme si elle voulait dire quelque chose. je veux te dire : elle ne vaut rien, oublie. Les possibilités sont infinies et il ne fait que gémir ! »

 

dialogue

 

 

- « Que dois je faire ? »

- « A ton avis ? Tu peux faire tout ce que tu veux veinard. Tu es vivant. Qu’importe un peu de douleur par rapport à ça ? »

 

dialogue

 

 

 

- « ça ne peut pas être aussi simple »

- « Et si ça l’était ? »

 

dialogue

 

 

- Et si ça l’était ?

 

tout le monde descend. Bis

 

 

- Si ça l’était, alors on peut continuer à acheter Charlie.

 

quai tramway

 

 

- Et puis le lire.

 

duduche à quai.

 

 

- Et puis passer à autre chose.

 

arrivée tramway ou départ

 

 


1234

culturac |
Coli'Anne |
Parcours d'artistes de la V... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | graphes du 91
| caloucalou
| theo972