balade dessinée

Des petits bouts
5 décembre, 2014, 16:52
Classé dans : journal

Cette jolie fille au regard inquiet qui regardait derrière elle, poursuivie par on ne sait quel danger. 

 

fille marchant

 

 

Et puis ces petites filles rigolotes qui jouaient aux cartes place Royale.

 

petites filles

 

 

Le bon bain, qu’on a été péniblement chercher et qu’on  regrette pas en sortant.

 

nager

 

 

 

Et puis l’amour, qui nous sauve.

 

faire l'amour

 

 

La petite pause à la Chantrerie, après l’effort du vélo.

 

parc de la chantrerie

 

 

 

Inspirer, expirer

à la piscine


 

 

La partie de quizz / internet, en terrasse avec Bulo et Richard ( qui n’a gagné que par une chance inouïe )

 

quiz en terrasse

 

 

 

Et puis les joyeuses retrouvailles avec Mitchul autour du dessin ( et d’un verre de vin )

 

conversation autour du dessin

 

 

 

L’expo du dimanche après midi avec R.

exposition

 

 

 

Et croquer …

.

au hangar à bananes

 

 

Juste glisser, délicieusement. Inspirer, expirer.

piscine2bis

 

 

Et  puis ces petites filles rigolotes qui jouaient aux cartes place royale.

 

filles jouant aux cartes

 

 

Et cette jolie fille au regard inquiet qui regardait derrière elle, poursuivie par on ne sait quel danger.

 

visage de fille vue de derrière

 

 



voeux
8 janvier, 2014, 19:24
Classé dans : journal

 

L’année qui vient je serai tout le temps calme. Je ne me laisserai pas envahir par le tumulte du monde ou par mes propres peurs. Je ne chercherai plus à fuir.

 

 

façade

 

 

 

Je serai en harmonie avec moi même et les autres. Je serai amoureux, j’accepterai d’être aimé. Mes frustrations ne prendront jamais le pas sur ma raison.

 

arbre.japonais

 

 

 

Je resterai humble et indulgent, voyant dans les faiblesses des uns le miroir de mes propres manques et dans les forces des autres des ressources pour vivre mieux. Je serai ouvert, conscient, disponible mais je saurai aussi  m’isoler et créer.

 

fresque

 

 

 

Je serai patient dans les files d’attente, j’ouvrirai mes factures le jour même.

 

rembarde

 

 

 

Je mangerai 5 fruits et légumes par jour ( ça c’est dur ), je cesserai de jouer à starcraft contre trois adversaires ( c’est trop dur ), je lirai enfin les bd que j’achète,  je ferai un dessin par jour.

 

livres2

 

 

Et pourquoi pas ?

 

vue;chantenay



Superman est mort ( II )
25 octobre, 2013, 12:37
Classé dans : journal

 Merci à Swamps pour ses conseils sur la vignette 6  !

 

 

Superman est mort ( II ) dans journal resume-300x296

Moscou, octobre 1973. Le temps est lourd et brumeux.Vladimir temporoff découvre dans une malle un mystérieux code secret dont il pense qu’il peut déstabiliser les fondements de notre civilisation. En fait il se gourre car c’est juste des vieux dessins des temps boutonneux. La redécouverte de ces esquisses est pour lui l’occasion d’un retour sur l’alter égo que se crée l’ado quand il a pas encore lu Dolto, et évité soigneusement de lire Brecht et Schopenhaur.


 

Le double super égo veillait sur l’ado que j’étais  comme un Jiminy Cricket du délirium tremens.


facade2 dans journal

 

 

Of course, il était toujours là quand il le fallait , là où il le fallait.

 

intervention

 

 

Pour niquer le dirlo, l’abruti, les complexes ,  Buzz l’Eclair bondissait, réduisait , écrasait, explosait, anéantissait. Sublime défoulement.

 

poing.spontane2

 

 

Hum comme c’était bon ! Et que de joutes magnifiques j’imaginais promenant mon chien !

 

bagarre

 

 

La tête ailleurs l’imagination fonctionnait plein tube.

 

b-lox

 

 

Et puis il faut reconnaître que le métier avait quelques attraits … mon moi fantasmé avait un succès fou.

 

embrasser

 

 

Sans doute n’est – il pas innocent que les aventures des super héros se déroulent dans un monde de tours qui, comme chacun sait, sont des symboles extrêmement parlants de la puissance du  … euh … du secteur tertiaire.

 

tour

 

 

 

C’est fou tout ce qui peut remonter à la surface avec une feuille tombée du panier. Un truc de gosse qu’on fait revivre rien que pour le plaisir, un peu aussi celui de retrouver New-York, une ville miraculeuse.

 

pause

 

 

 

Une promenade avec un fantôme.

 

envol.couleur

 

 

Comment est ce qu’on met fin à ces trucs de gosse ? Peut être ai- je fait mourir mon héros après un combat titanesque.

 

mort

 

 

A moins qu’il n’ait disparu peu à peu de lui-même…

 

super.gomme_

 

 

 

Faut dire qu’à l’époque j’étais résolu à me concentrer sur mes études.

 

passante2

 

 

 

 

Je pense que le passage à l’âge adulte doit ressembler un peu à cette vignette de Chris Ware, sûrement une des plus chouettes de l’histoire de la Bd ( je ne sais pas si j’ai le droit de publier une image de Chris Ware, peut être que si je dis que Jimmy Gorrighan c’est génial, qu’il faut lire Jimmy Gorrighan alors ça le fera ? )

 

jimmy-corrigan

 

 

Ou à cette photo de Gregg Sigal.  La chute des géants en direct. L’homme d’acier dans le camboui, et retour à la case départ.

 

super-heroes-at-home-01-480x607

 

 

Superman est mort et les dieux sont partis, il n’y a plus rien , le réel a tout envahi et le décor s’est endormi.

 

decor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De fait quand j’ouvre ma chemise je ne vois guère qu’un ventre bedonnant, certifié 100 % houblon.

 

ventre1

 

 

 

 

Et mon quotidien est entouré de gosses qui se croient super.

 

enfants

 

 

En grandissant le regard se porte plus bas mais il est plus lucide, moins rêveur. Une vision  au raz du trottoir mais du genre à savourer le bitume. Au moins, pour ça, ça donne envie  de vieillir.

 

paves

 

 

Ne plus s’imaginer en dehors du paysage, mais flâner à l’intérieur, le voir, le sentir, le croquer à l’occasion.

 

ruelle

 

 

 

Hum … ça c’est super.

 

 

maison

 

 

 

 



Superman est mort ( I )
5 septembre, 2013, 23:50
Classé dans : journal

Merci à Swamps pour ses  conseils sur la vignette 9 !

 

L’autre jour je fouinais à la recherche d’une boite de fusains. Quelques feuilles volantes se sont échappées.

 

Superman est mort ( I ) dans journal papiers.volants

 

 

Devant mes yeux s’étalaient des vieux trucs que j’avais dessinés à l’époque de mes premiers boutons. Je croyais avoir foutu ça à la poubelle depuis longtemps.

 

decouverte dans journal

 

 

Je m’étais amusé à reprendre des dessins de Spiderman par Ross Andru, les décalquant soigneusement pour leur donner l’aspect de mon super héros, le fabuleux, l’unique,  l’Éclair !

 

 

comme spiderman

 

A l’époque avec mon frangin on n’arrêtait pas de parler de superhéros. On mettait tout notre argent de poche là dedans. J’avais choisi le camp Dc comics , il avait choisi le camp Marvel. J’étais d’une mauvaise foi absolue car, dans le fond,  je savais bien que les héros Marvel étaient supérieurs à ceux de Dc mais ça m’aurait tué de le lui avouer.

 

conversation

 

 

 

Evidemment je m’étais moi-même mis à la tâche.

 

 

artiste

 

 

Mon premier héros s’apellait Makar, c’était un nom stupide mais à l’époque la frontière entre le bon et le mauvais goût m’échappait un peu. Par exemple Makir ça m’aurait semblé ridicule tandis que Makar, ooouuuaais  !

Grâce à son amulette il avait tous les pouvoirs de Superman, inutile de dire qu’il était donc superchiant.

 

makar

 

J’ai très vite oublié ce concept et l’ai balancé illico. Un créatif qui passait par là a dû considérer qu’il y avait du potentiel dans ce personnage.

 

poubelle3

 

 

 

Je ne m’explique pas autrement cette étrange reprise réalisée par un prestataire de services téléphoniques quelques années plus tard.

 

118-218-pub

 

 Mais mon véritable héros, celui dans lequel j’ai tout investi, ma jeunesse, ma vue, mon potentiel érotique, mes résultats en maths c’était l’Éclair©. Un mixte de Batman, Spiderman, et Flash. Un must.

 

super

 

 

 

Il y a sans doute derrière tout adolescent qui court un superhéros qui sommeille. Un rêve de dépassement à l’heure où le corps change si vite. Ouvrir une chemise et hop! sortir de son cocon, refait à neuf, en mieux, en plus grand, en plus mûr.

 

courir1

 

 

Dominer un vaste monde, celui que l’on s’est créé, soi-même, un doux refuge devant la difficulté de grandir.

 

ciel.couchant

 

 

Un monde où on s’élance sans peur, sans frayeur.                                                                                                                                                                                                                                                                                             

saute

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Où on bondit et rebondit sans cesse, insouciant , d’un immeuble à l’autre.

 

selancer

 

 

Où on s’essaie à être libre, immensément libre. Trop kiffant non ?

 

vide

 

Peut être que dans 2000 ans on songera à Stan Lee comme à un Homère des temps modernes, un type capable de créer une mythologie avec ses demi-dieux, ses mortels, ses tragédies. Un réservoir de contes pour monde urbain.

 

tours.sombres

 

 

Mon conte à moi commençait par un truc de DINGUE : frappé par la foudre mon héros avait SURVECU  car il avait en lui des atomes a-électrifiables ( très RARES ).

 

foudroye

 

 

Il pouvait, en faisant se toucher l’index et le majeur,  produire un liquide : de l’électricité MATERIALISEE  qui lui permettait d’aller d’un immeuble à l’autre où de ficeler ses ennemis.

 

gant

 

 

En collant ses poings il pouvait balancer des DECHARGES ELECTRIQUES !

 eclairs

 

 

Ce concept était d’une nouveauté radicale. Du jamais vu, sauf peut être des fois. Quand je songe à la thune que j’aurais pu me faire à l’époque j’en ris encore.

 

buste

 

 

 

Je vois pourtant sans regret ce destin que j’ai refusé. Donner des conseils à mes disciples en devisant sous le soleil de Malibu sans doute qu’à la fin, ça m’aurait lassé. Je pense.

 

maitre4

 

( Fin de l’épisode 1 … )




ça plane pour moi.
17 mars, 2013, 1:33
Classé dans : journal

 

arrivée

 

 

singe

 

 

 

 

arrivée

 

 

 

herbivore

 

 

 

 

arrivée

 

 

oiseaux

 

 

 

arrivée

 

 

 

cachés

 

 

                             Vous pouvez cliquer sur cette vignette pour lui donner plus d’ampleur.

ça plane pour moi. dans journal atterissage2-300x221

 

 

 

 

attente

 

 

 

porte

 

 

 

 

peuple extraterrestre

 

 

surprise

 

 

 

monstres

 

 

 

ouverture

 

 

 

bibi

 

 

 

rencontre

 

 

 

 

monsieur est servi

 

 

 

 

endormi


1234

culturac |
Coli'Anne |
Parcours d'artistes de la V... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | graphes du 91
| caloucalou
| theo972